Réduction des coûts et protection de l’environnement : la gestion de l’énergie, comment ça marche ?

La hausse constante des prix de l’énergie (électricité, carburant et gaz) est un problème central pour les entreprises. Il est donc de plus en plus important d’optimiser l’utilisation de l’énergie nécessaire pour l’éclairage, les machines, les équipements, le chauffage, le refroidissement et la climatisation. En plus de permettre des économies, cette démarche est bénéfique pour l’environnement et l’image de l’entreprise. Le meilleur moyen d’assurer une efficacité énergétique maximale au sein de l’entreprise est d’adopter une gestion de l’énergie ciblée.

 

« La gestion de l’énergie, c’est la coordination proactive, structurée et systématique de l’approvisionnement, de la conversion, de la distribution et de l’utilisation de l’énergie afin de répondre aux exigences en tenant compte des objectifs environnementaux et économiques. »

 

La norme VDI 4602 décrit de manière succincte et précise le terme « gestion de l’énergie ». Sa mise en place au sein d’une entreprise se déroule en plusieurs étapes.

1. Définition des objectifs de la gestion de l’énergie

Pour mettre en place le concept de gestion de l’énergie adapté à l’entreprise, il faut tout d’abord déterminer les objectifs à atteindre. Objectifs généraux les plus courants :

  • Réduction des coûts de l’énergie
  • Contribution à la protection de l’environnement et du climat, amélioration de l’image de l’entreprise
  • Indépendance maximale vis-à-vis des fournisseurs d’électricité

D’autres objectifs plus spécifiques peuvent venir s’y ajouter : réduire les factures d’électricité de XX %, fournir aux clients des documents attestant d’émissions de CO2 par unité/produit particulièrement faibles ou d’une production neutre en CO22.

2. Compte rendu de la situation énergétique actuelle

Ensuite, on dresse la liste de tous les appareils produisant de l’électricité et consommateurs électriques. La méthode la plus précise pour cela est l’audit énergétique réalisé par un expert. Pour que l’audit énergétique soit valable, l’auditeur doit examiner et expliquer au moins 90 % des besoins en énergie totaux de l’entreprise. Les données recueillies peuvent inclure la production d’énergie par les installations photovoltaïques ou centrales de cogénération de l’entreprise ou encore les factures d’électricité et de gaz.

Energieaudit auf dem Mustergeflügelhof Häde.

3. Planification et mise en œuvre des mesures

L’analyse des données collectées forme la base nécessaire pour élaborer le concept de gestion de l’énergie optimal ainsi que des mesures adaptées permettant d’atteindre les objectifs définis. En fonction de la situation sur site, des mesures peuvent être prises dans différents domaines :

  • Planification et organisation : cela comprend entre autres l’adaptation des heures de service principales ainsi que des processus afin d’optimiser l’utilisation de l’énergie.
  • Technologie/modernisation : la surveillance de l’énergie permet d’identifier les plus gros consommateurs. Une analyse coût/bénéfice peut être utilisée pour déterminer s’il serait rentable de remplacer les machines ou appareils désuets par des dispositifs neufs plus efficaces sur le plan énergétique. Autres mesures possibles : installation d’une technologie de domotique et de climatisation moderne, d’un système de récupération d’énergie de production d’électricité interne particulièrement économique (par exemple grâce à une installation photovoltaïque), ou encore utilisation de bancs de batteries.
  • Pilotage de charges : même de petites mesures comme le fonctionnement en décalé des machines utilisant une grande quantité d’énergie peuvent contribuer à éviter les pics de charge et ainsi à réduire considérablement les factures d’électricité de l’entreprise.
  • Contrôle automatisé de la production et de la consommation d’énergie : une plateforme de gestion de l’énergie regroupe tous les secteurs énergétiques. Les différents générateurs et charges sont régulés en fonction des paramètres prédéfinis afin d’utiliser l’énergie disponible de manière optimale. Il est tenu compte des données relatives à la production et à la consommation d’électricité, au chauffage, à la ventilation, à la climatisation et au refroidissement, ainsi que des éventuels bancs de batteries et véhicules électriques. Les variations des tarifs de l’électricité sont également incluses, tout comme les prévisions de production d’électricité solaire si l’entreprise dispose de sa propre installation photovoltaïque. Sur cette base, le système de gestion de la consommation énergétique élabore un plan opérationnel optimal permettant de réduire considérablement les coûts de l’énergie.

4. Surveillance et analyse des flux d’énergie

Une fois que toutes les mesures ont été documentées, l’étape suivante consiste à installer un système de surveillance de l’énergie tel que ennexOS de SMA. Cela permet de surveiller et d’analyser tous les flux d’énergie de l’entreprise. La surveillance de l’énergie doit prendre en compte toutes les charges de tous les secteurs énergétiques, c’est-à-dire non seulement l’électricité mais aussi le chauffage, le refroidissement, la ventilation et la climatisation, par exemple. À l’avenir, ennexOS prendra également en charge les fonctions de gestion de l’énergie mentionnées ci-dessus.

5. Surveillance et optimisation permanentes des résultats

Les résultats des mesures mises en place sont surveillés et documentés au moyen d’une surveillance continue de l’énergie. Le système de surveillance de l’énergie associe toutes les données et les présente clairement afin qu’elles puissent être utilisées par tous les secteurs compétents au sein de l’entreprise. En plus de documenter les résultats, cette surveillance continue identifie en permanence de nouveaux potentiels d’optimisation. Ainsi, la gestion de l’énergie devient un processus dynamique permettant à l’entreprise d’optimiser son utilisation d’énergie en fonction de sa situation actuelle.

L’exploitation avicole Leonhard Häde a déjà mis en place un système de gestion de l’énergie efficace.

L’exploitation avicole Leonhard Häde a déjà mis en place un système de gestion de l’énergie efficace.

La gestion de l’énergie en pratique

L’exploitation avicole Leonhard Häde, située à Alheim-Heinebach (Allemagne), a déjà mis en place un système de gestion de l’énergie efficace sur la base de notre nouvelle plateforme de gestion de l’énergie ennexOS. Elle revend aussi directement l’électricité qu’elle produit grâce à ses installations photovoltaïques.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la surveillance et la gestion de l’énergie avec ennexOS ? Envoyez-nous un message.

 

Réduction des coûts et protection de l’environnement : la gestion de l’énergie, comment ça marche ?
Rate this post

Mots-clés :
1 réponse
  1. Coulibaly Bakary dit :

    Proposer des solutions alternatives d’énergie verte aux entreprises aujourd’hui passe par une politique de sensibilisation et de formation pour une meilleure gestion des ressources.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>