Concevoir son projet avec PVsyst : 3 choses à savoir pour une utilisation optimale du logiciel

Concevoir son projet avec PVsyst : 3 choses à savoir pour une utilisation optimale du logiciel

L’étape de conception d’un système photovoltaïque est cruciale pour assurer une production optimale de l’installation et sécuriser son objectif d’investissement. Plusieurs outils logiciels permettant de réaliser des simulations selon la configuration de l’installation, son emplacement, son orientation et les besoins en énergie existent, parmi lesquels PVsyst. Dans cet article, nous vous partageons trois points d’attention pour une utilisation optimale de l’outil (version 7.2.1).

PVsyst fait partie des outils de référence pour le dimensionnement et le calcul de productible solaire photovoltaïque. Bien qu’il soit plutôt simple d’utilisation, certains points de vigilance sont encore assez méconnus et peuvent fausser les résultats des simulations.

1. Prise en compte des pertes AC

La dernière version de PVSyst (7.2.1) permet de prendre en compte la puissance des onduleurs pour le calcul des pertes AC. Dans les versions précédentes, c’est la puissance du champ PV qui était considérée ce qui pouvait entrainer des erreurs non négligeables sur les calculs de productibles, suivant le type d’architecture étudiée.

2. Puissance et derating

PVsyst permet de modéliser et comparer plusieurs systèmes potentiels. Or, lorsque l’on compare deux solutions, il faut veiller à bien comparer les puissances onduleurs sélectionnées, en prenant en compte les courbes de derating en température des onduleurs.

Le derating en température est la réduction commandée de la puissance de l’onduleur. En d’autres termes, cela correspond à la température à partir de laquelle l’onduleur ne fonctionne plus à sa puissance maximale. Il ne faut donc pas confondre « plages de températures » et « plages de fonctionnement ».

3. Courbes de rendement vs. tension DC

Les courbes de rendement des onduleurs varient sensiblement avec la tension DC. SMA fournit toujours les courbes pour trois tensions. Celles-ci sont intégrées à PVsyst pour une simulation plus précise. Il faut faire attention aux modèles qui n’intègrent qu’une courbe : il s’agit très souvent de la plus favorable, et non de ce qui correspond à la réalité de son projet.

Vous réalisez des simulations de systèmes intégrant les technologies SMA via PVsyst ? Nous vous recommandons de vérifier la conception via le logiciel gratuit Sunny Design.

En savoir plus

 

Vous souhaitez un accompagnement personnalisé ? Découvrez nos services.

En savoir plus

 

 

 

0 Commentaires
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>