Le marché du photovoltaïque en 2018

Interview de Jan Van Laethem, Regional Manager SMA Western Europe – West-Africa sur les perspectives du marché photovoltaïque en Europe de l’Ouest.

 

Quel bilan dresses-tu de l’année 2017 pour SMA au Benelux, en France et au Royaume-Uni ?

Malgré des conditions de marché difficiles et une pénurie des composants, le bilan est plus que positif sur 2017. Le Royaume-Uni a été porté par le segment du stockage industriel. Il y a 18 mois, nous avons identifié des possibilités pour acquérir une part de marché importante sur ce marché à fort potentiel. En Belgique, nous avons rencontré un grand succès et bénéficié aux Pays-Bas de l’essor des marchés « résidentiel et grandes toitures ». Quant à la France,  nous avons obtenu également un grand succès, notamment au niveau des appels d’offres CRE et sur la partie Service au travers de contrats longue durée. Ceci est essentiel pour des centrales dont la durée de vie va s’étaler sur 20-25 ans. Cela permet d’assurer la qualité de ces installations.

 

Quel état des lieux peut-on faire du marché photovoltaïque dans ces trois zones ?

En France, l’un des défis réside dans les délais d’implémentation des grands projets. Malgré cela, la tendance est à la croissance et ce, dans tous les segments. Même si le segment du résidentiel demeure petit par rapport au potentiel de la France. Au Royaume-Uni, en dépit de l’arrêt des subventions, le segment du stockage utility décolle. Les premières grandes centrales réalisées sans subvention voient le jour. Il y a par ailleurs une forte attente concernant le stockage sur la partie grandes toitures. Pour le Benelux, le Luxembourg affiche de grandes ambitions en matière de photovoltaïque pour le futur. Les Pays-Bas offrent un potentiel intéressant de plus d’un gigawatt par an boosté par les subventions sur les grandes toitures. Reste désormais à relever le défi du financement et de la main d’œuvre. En Belgique, la situation est plus complexe compte tenu du fait que chaque région dispose de sa propre responsabilité locale. Les Flandres poussent le développement du photovoltaïque au travers d’initiatives locales telles que « les toits partagés ». La Walllonie a mis fin aux subventions résidentielles. Les projets sur grandes toitures se développent. Tous les gouvernements soutiennent le développement du photovoltaïque. La  dynamique est donc positive.

 

SMA Core 1

SMA Core 1

Comment se positionne SMA aujourd’hui sur ces trois marchés ?

SMA est présent sur tous les segments. Du résidentiel aux grandes toitures en passant par les grands projets. Nous couvrons également toutes les applications : autoconsommation avec ou sans stockage. Au Royaume-Uni, nous avons réalisé la prouesse de mettre en service plusieurs centaines de mégawatts en seulement douze mois ! SMA dispose des solutions pour des mises en service rapides. Notre base installée est très importante. Grâce au nouveau Sunny Tripower CORE1, SMA est très bien positionné pour répondre aux exigences du marché des grandes toitures. Ce produit, très flexible, a connu un succès immédiat. Sur les segments des grandes centrales, avec notre solution SMA MVPS d’une puissance de plus de 5,5 MW, nous sommes capables de réaliser la mise en service d’une centrale de plus de 5 mégawatts en une journée seulement. Avec ennexOS, notre solution de gestion intelligente de l’énergie, nous avons posé les bases pour le futur pour faire communiquer nos appareils avec l’extérieur et optimiser la production d’une énergie décentralisée. Cette solution ouverte et standardisée va nous permettre d’atteindre beaucoup d’acteurs à la recherche d’une solution pour améliorer l’échange d’énergie au niveau local. Nous avons ouvert une fenêtre sur le monde de demain : la digitalisation est clé.

 

Quelles sont les grandes tendances à venir ?

La data occupera une place centrale. Pour se développer avec succès, les énergies renouvelables, par essence décentralisées, doivent être connectées. C’est la clé de la réussite. Les solutions fermées ne peuvent fonctionner, il faut des solutions ouvertes. C’est pourquoi nous avons développé ennexOS. Pour interagir avec les différents flux d’énergie, il faut une base de communication vers nos produits mais aussi vers les autres consommateurs. Les bâtiments équipés de panneaux photovoltaïques peuvent produire plus rapport aux besoins à un instant T. Ce trop-plein d’énergies disponibles pourrait être consommé par d’autres personnes ou stocké. Nous avons initié des alliances avec d’autres prestataires visant à développer de nouveaux modèles commerciaux dans ce domaine. Le stockage va se développer sur tous les segments, y compris sur le segment utility pour assurer la stabilité du réseau. Mais aussi le segment des grandes toitures et le résidentiel. Le repowering représente également un fort potentiel. Nous avons les produits adaptés aux exigences du marché d’aujourd’hui et anticipons les évolutions de demain. Nous bénéficions du soutien de notre siège. Notre équipe expérimentée constitue un atout pour relever les défis considérables de demain. Nous réussirons grâce à ce collectif de femmes et d’hommes passionnés.

 

Merci Jan pour cette interview.

 

Le marché du photovoltaïque en 2018
5 (100%) 2 votes

Mots-clés : ,
1 réponse
  1. Bernard de Kerchove dit :

    Je cherche désespérément à joindre SMA pour une question technique.
    Quel onduleur conseiller pour une installation de 9000 KW (puissance installée) avec un compteur triphasé (3+ neutre) en Belgique?

    Cordialement. Bernard de Kerchove – Publicom

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>